L’après Google Penguin, Panda : des idées reçues aux solutions qui perdurent toujours

Le SEO est mort.

Voici l’un des sujets qui fait débat actuellement et qui suscite beaucoup d’hypothèses tel que la superpuissance des filtres Google Panda et Penguin, le basculement vers du tout réseaux sociaux ou bien celle qui me sent très réaliste, çàd un renversement du référencement payant sur le gratuit chez Google (maintenant que Google a fait son gras sur l’organic!). Dans tous les cas, prétendre que le SEO est obsolète, qu’il ne marche plus, que Google a tout compris à la suroptimisation, bref tout le lobbying anti-SEO fait bon marché.

]Avant de débuter je vous propose un petit rappel de certains articles sur le thème “le SEO est mort” qui m’ont assez interpellé :

  • L’analyse de P-O Carles, les experts SEO deviennent Trafic manager.
  • La fin du SEO annoncé au travers de pénalités sur les CP et annuaires sur SEOcktail.
  • Wordstream qui fait de la fin du SEO son nouveau avantage compétitif  sur le business du cpc (“Say No to SEO“, ainsi que HitTail qui a créé la landing dédiée).
  • Le magazine Forbes qui titre sur le sujet.
  • … et plus objectif, Hubspot qui rabbache depuis de années sur l’Inbound Marketing plutôt qu’une focalisation sur le SEO (la fin du SEO technique, on adhère ou pas)[/box]

La fin des haricots

Tout ce débat même s’il n’est pas encore joué implique malgré tout des idées reçues qui circulent et des conséquences. Moins de budgets pour du SEO, des postes in-house repoussés, du SEO “trop technique”, un équilibre ROI dur à trouver, relativisation des priorités au référencement naturel, tentation vers les nouveaux leviers réseaux sociaux, bref va falloir croire que la bulle va éclater? Les envolées de 2008 à 2011 ont pourtant ouvert des niches et plein de vocations et maintenant on veut liquider ces métiers?… Je n’y crois pas. 

La fin des optimisations on-page ?

La fin du SEO 2012

Je n’y crois pas non plus. Et il suffit de faire soi-même des recherches pour s’en rendre compte : Les résultats Google sont biaisés et loin de l’équitable prôné par la fime. Le classement s’il était tellement intelligent finirait par éliminer les sites sur-optimisés et là la sur-optimisation disparaîtrait naturellement. Mais tout le monde sait (ou du moins de nombreux passionnés ont démontrés) que les anciennes techniques marchent toujours et que Google a plutôt tendance à faire des communications symboliques comme écrans de fumée…
De nombreux éditeurs de contenus de très bonne qualité n’ont même pas idée qu’ils publient ce contenu sans aucune chance de ressortir convenablement sur les moteurs. C’est souvent un hasard de décrocher des positions et du trafic dans ces circonstances. Et tant que les sites sont fait pour rester des vitrines, personne ne s’en préoccupe. Finalement ici le SEO aide Google et le web en général, il est donc légitime.
Tout cela pour dire qu’il faut aussi regarder l’ensemble et comprendre que les dérives du SEO soulignés par Google ne sont pas l’enjeu principal d’un marché digital qui baisse. Mais la firme de Mountain View a par contre un tout autre objectif, c’est celui de relancer des investissements publicitaires online qui faiblissent. En face le coût bon marché d’un référenceur ces dernières années face à des campagnes cpc/cpm moins performance est finalement devenu un concurrent de taille, et Google gagne finalement de moins en moins avec le SEO, les contenus sont présent à foison sur le web, plus besoin de mettre en avant son moteur naturel. C’est donc un comble, le SEO qui a fait de Google le moteur de recherche les plus utilisé devient aujourd’hui contre-productif pour son modèle économique…
Alors qu’est-ce qui est en magasin pour le reste de 2012 et au-delà point de vue référencement? Pour commencer une petite infographie assez drôle sur la vision de chacun face au SEO:
Infographie la fin du SEO

Infographie : la mort du seo vue par ceux qui bossent autour

Le SEO n’est pas mort, mais il n’est pas tout seul!

L’importance des liens n’a jamais été aussi … importante

Non je ne vais pas vous sortir les trop entendus arguments des réseaux sociaux sont géniaux ils vont tout engloutir. Il est clair que ces derniers vont continuer leur progressions, mais ce qui crée et renforcent vos rankings sur Google et Yahoo et bien ce sont les vrais liens naturels, beaucoup plus vite que vos likes, du moins pour un sacré chemin encore. En 2012 et en 2013 cela n’est pas prêt de changer et savoir mener une stratégie de netlinking efficace reste l’arme absolue. Pas de raccourcis, plus de tricherie : des liens de qualité, des liens en dur.

Google continue sa stratégie de terreur

Google Panda arrive bientôt à la version 4.0 et Google Penguin continue à faire peur dans les sphères SEO. Objectif atteint, Google a toujours le vent en poupe et en plus il fait maintenant douter les référenceurs (pourtant des profils généralement assez sûr d’eux!). Du coup on regarde de plus en plus aux nouvelles fonctionnalités payantes AdWords qui semblent tellement plus simple que faire du SEO : sitelinks enhanced, beta sur les critères démographies en GDN, espace des liens sponsorisés de plus en plus grande … Des opportunités pour l’annonceur, moins de SEO et Google qui rafle la mise!

(not provided) : signe de victoire de Google sur la sur-optimisation

Not provided Google Analytics

C’est sûrement ma plus grande déception depuis que je bosses dans ce secteur. Bientôt plus aucun moyen rapide de faire une corrélation entre les campagnes SEO et les résultats. Même si les outils de rankings remontent vos positions, l’absence des mots-clés organiques coupe tout simplement toute analyse sur leur efficacité en transformations.

Les auteurs deviennent un levier d’audience

Avec les tags “author” et “publisher”, Google est capable de donner un Author Rank aux contenus et ainsi un auteur de qualité qui publie sur votre site peut devenir un facteur de croissance pour votre SEO. A lire la Google Person Theory (je partage sur un sujet >> je publie sur un sujet >> je publie et je suis suivi >> je suis suivi j’ai de l’autorité >> j’ai de l’autorité je suis digne de confiance). Guest-Post et sites collaboratifs sont devenus les nouvelles techniques de référencement à la mode, mais attention avec des auteurs de qualité, Penguin veille.

Le #hashtag et les channel du curation par topic dominent les recherches

Première conclusion, Google n’est plus le premier outil de recherche sur des tags/hashtags (bien que son moteur affiche des pages pertinentes), c’est bien Twitter Search ou encore Instagram pour la photo. Idem les nouveaux outils de curation de contenus type ex Summify (racheté Twitter), News.me,  Scoop.it ou encore Paper.li qui prennent des parts. Facebook en train de préparer son moteur de recherche… 2013 sera clairement un tournant important pour la recherche sur le web. Du coup il devient aussi important de rédiger du contenu de qualité que de le publier sur les bon #channels avec de bons curateurs!

5 Comments

  1. Il faut bien constater que tu as pas mal de seo qui flippent, mais en même temps :
    Comment imaginer un monde sans web ?
    Un web sans moteur de recherche ?
    Des moteurs de recherche sans critères de classement ?

    Cela ne tient pas debout que ça disparaisse…
    Google agit comme s’ils étaient tout seuls, mais il est possible que le retour de bâton ne soit pas si loin que cela… 😉

  2. Le problème c’est que google à été trop gourmand, et en détruisant une bonne partie des résultats naturels pas si naturels que ça, à tué un paquet de petites entreprises qui achetaient aussi des adwords pour cumuler ref nat+ref payant, ils se sont tirés une balle dans le pied sans refléchir ( c’est un peu le problème des phd qui font des algorithmes sans rien comprendre a la vie de la tpe du coin, ils ne pensent pas plus loin que leur formule de maths ). Du coup les résultats de google sont mauvais, et ils vont l’être encore plus puisque maintenant il y a encore moins d’entreprise pour acheter de la publicité. Même si les pages de résultats a 5 et 7 résultats débarquent en france google à commis une erreur de communication et beaucoup de gens les detestent, dorénavant ils sont passés du coté “evil” et cela leur portera certainement préjudice dans les années à venir…

  3. Bonjour,
    je suis assez d’accord avec cet article, en effet le SEO est loin d’être mort et Google chercher seulement à effrayer les moins téméraires. Une stratégie SEO est nécessaire si l’on veut ressortir sur les moteurs. J’aime beaucoup l’idée de l’author rank. En effet, c’est un bon moyen d’indexer un contenu de qualité tout en évitant les BH. De mon point de vue, on aura donc un SEO plus subtil mais avec une dominance accrue.

  4. J’aime la citation “Le SEO n’est pas mort, mais il n’est pas tout seul!”. Tout les référenceurs prétendent qu’ils connaissent bien l’algorithme de google . Mais la réalité est que personne n’arrive à le décrypter. Chaque fois le seo est bouleversé par les mises à jour de cet algorithme en l’occurrence l’arrivé de panda puis le fameux destructeur de site « pingouin »

Leave a Reply