Le guide du parfait Domain broker

Le nom de domaine est l’étape incontournable dans la création d’un site Internet. Mais il existe aussi de nombreuses applications dérivées, dont 3 activités du courtage de noms de domaines que je vais développer ci-dessous pour ceux qui veulent soit optimiser les domaines qu’ils ont accumulé avec le temps et les projets, soit se lancer dans le domain brokerage.

  1. Watchlist Sedo rachat de nom de domaine

    La Watchlist Sedo permet de surveiller les enchères de noms de domaines particuliers

    Le rachat de nom de domaine : on rachète essentiellement des anciens domaines pour la création de nouveaux sites, mais le rachat d ‘un domaine expiré ou aux enchères offre aussi beaucoup d’avantage en termes de SEO. Effectivement le rachat de domaines ayant un capital SEO élevé (historique, nombre de backlinks et rankings acquis sur des mots-clés très concurrencés) est souvent un accélérateur SEO. Pour les éditeurs de sites ou pour une stratégie de repositionnement SEO, un domaine ayant déjà acquis un patrimoine de rankings et un link history auprès de Google permettra de gagner de précieuses semaines en référencement naturel. Idem pour les malheureux qui  ont subi un filtre négatif ou une pénalité Google, souvent il est préférable d’abandonner le domaine en cours car le rapport temps récupération/temps redémarrage est en faveur de la deuxième stratégie, des domaines existants rachetés à un bon prix feront là-aussi gagner le précieux temps. Sedo.fr est l’une des plate-formes en français les plus connues et surtout des plus fournies dans les TLD .fr, et qui propose régulièrement par alertes emails des super actions sur des domaines à mots-clés très génériques (“campingprive.com”, “maisonenbois.com”, “patrimoines.com”), à suivre de très près pour tous les entrepreneurs du web!

  2. Protrada dashboard

    Tableau de bord Protrada : ajoutez votre liste de domaines dans une place de marché importante

    La revente de nom de domaine: étape précédente du rachat, la revente aux enchères de noms de domaines concerne des éditeurs de sites en fin de vie mais surtout des propriétaires de domaines très avertis sur la valeur que peuvent prendre ces derniers. Du coup dans cette activité on y entre pour faire des enchères et des plu-values, en vendant des domaines expirés à fort potentiel SEO (des outils comme Protrada, Sedo proposent de qualifier vos domaines),  ou en pariant sur le futur et en achetant des mots-clés qui font exploser (comme ça a été le cas avec les paris sur le web), il faut scruter régulièrement les bons coups. Le business modèle de la revente de noms de domaine est le même que les industries culturelles : gérer un portfolio de domaines très riche, où les bonnes affaires rentabilisent les domaines non-vendus.

    Protrada

    Comptes externes eNom, Godaddy vers Protrada

    Protrada offre la possibilité de lier vos autres comptes (EnomCentral, Sedo, Afternic, GoDaddy,…) et dès lors accéder aux fonctions d’import et d’enchères dans un seul outil, vous aurez accès à toutes les listes de domaines de ces places de marchés.

  3. Le domaine parking : enfin pour ceux qui ne se sentent pas la vocation de courtier en nom de domaine ou qui n’ont tout simplement pas le temps, il est possible de “parker” son nom de domaine non utilisé pour le monétiser. Je vous préviens tout de suite cette solution n’est pas très rentable, car d’une part ces pages n’ont pas beaucoup de visites (mal référencées car contenu indigeste) et les taux de clics sont extrêmement bas. La réussite réside dans le volume de domaines parkés. Mais le domain parking offre des avantages SEO, il permet de ne pas briser l’historique liée au domaine; lorsque vous coupez un domaine. Vous coupez son référencement naturel : Google ne pourra plus crawler le site et tous les backlinks pointant vers votre site risquent eux aussi d’être supprimés (sous réserve que le site source fait bien son SEO et qu’il surveille les liens externes brisés, voici d’ailleurs un plugin WordPress).

Leave a Reply