Les règles seo à ne pas faire pour la balise Title

La recherche d’informations et de tutoriels sur le net et surtout dans le domaine du référencement est souvent très abstraite. Les longs articles sur les concepts SEO qui ne rentrent pas dans le détail, les techniques succinctement expliquées car souvent trop théoriques ou jamais pratiquées, etc… Du coup j’ai décidé de faire une petite chronique sur les erreurs à éviter en SEO. En appliquant tout ce qui est à proscrire, on a déjà fait un pas vers ce qu’il faut faire!

Vous avez loupé votre référencement si votre Titre de page ressemble à ceci :

  • Tout ce qui ressemble à “Accueil”, “Homepage”, “Un site utilisant WordPress”, “domaine.com” ou encore “Marque | Marque”. Ne sourriez pas, qui n’est pas passé par la 3e en publiant sous WordPress ?
  • Titles trop longs : “Le spécialiste en France de tous les services liés au home staging et décoration intérieure” : et surtout on remarque que tous les mots-clé donnant le sens se retrouvent à la fin, alors que Google préfère les mots relevant de l’idée au début du Title. Il est important que vos mots-clés attirent le regard dans le titre, ceci stimulera le clic de l’internaute dans les pages de résultats des moteurs de recherche.
  • Titre trop courts : “Décoration”. Vous prenez des risques en plaçant uniquement 1 seul mot, surtout une expression ultra générique.
  • “Décoration, décoration intérieure, décoration maisons, décoration design”. Le caractère trop “spammy” d’un titre est à proscrire (de même dans les composantes de la page), Google est très suspicieux.
  • Titres SEO sans mot-clé “Marque – numéro 1 en France”, c’est très bon mais numéro 1 de quoi ?
  • “Hotel De la Garde”, oui très bien, mais où? Pensez à la situation géographique s’il s’agit de contenus liés à des commerces
  • “Les phautes d’orthaugraf”, sans commentaire.
  • Et bien sûr les titres dupliqués d’une page à l’autre…

Alors soyez créatifs et pensez au mot-clé, à son environnement et aux autres pages de contenus du site pour éviter les répétition. Chaque page bien construite est un commercial pour le mot-clé qu’elle comporte.

Pour les utilisateurs de WordPress, le plugin WordPress SEO de Yoast est un excellent outil pour rendre unique vos TITLE de pages catégories, tag et autres. Pour une liste des autres plugins, n’hésitez pas à consulter le dosssier Top plugins WordPress sur ce blog

20 Comments

  1. Bonjour Patrice,

    L'analyse est bonne. Ceci étant, je pense que la vraie problématique est de créer des centaines de balises "title" dans un site e-commerce (fiches de produits similaires et complémentaires) efficaces et sans une cannibalisation des mots clés ou des pages internes.

    amicalement

  2. J'avais un MFA dans la beauté féminine qui se positionnait très bien sur des requêtes concurrentielles jusqu'à il y a peu et j'ai pris pas mal de -5 / -10 sachant que tous mes titles étaient très optimisés, du genre "requête concurrentielle + un peu de longue traine" je suis entrain de faire des tests en les désoptimisant pour voir si justement ça vient de là, mais quand on regarde les SERP sur des requêtes concurrentielles, on se rend compte qu'en top 5 on trouve souvent de tout, du très bourrin jusqu'à la requête innexistante en title. Et j'ai l'impression que Google recoupe pas mal les données du title avec le profil de liens… Et si le tout est trop optimisé, bim, on se fait filtrer.

  3. Pour ceux qui souhaitent absolument placer le nom de leur marque dans le TITLE (ce qui n'est pas en soit une mauvaise idée, à condition de ne pas bouffer trop de place et de prendre celle de mots-clés) – le faire à la fin de la phrase – (ex : Contact – Marque)

    Sinon j'ai toujours dis que le mieux pour un TITLE s'était de le concevoir avant tout pour un lecteur humain en évitant le spammy : éviter le "Décoration" en le remplacement par "Décoration d'intérieur pour votre maison – Marque" (on permet ainsi de se placer plus facilement sur Décoration d'intérieur, décoration intérieur et éventuellement décoration maison) Il ne reste ensuite plus qu'à travailler un peu la description et le contenu de la page pour mettre toutes les chances dans sa poche.

    PS : technique valable pour un site de 5 ou 500 pages (hey si on veut des résultats y'a du boulot derrière :D)

    • Merci @Gwen pour ce compléments, Fabulous! Effectivement lorsque l’on attaque du gros site (+1000 pages), type ecommerce ou bien éditorial, la gestion manuelle des TITLE devient chronophage, voir impossible à traiter. Du coup on fait appel à des règles de constructions dynamiques (ce que permet le plugin SEO de WordPress par exemple), et là si la sémantique du site est absente ou limitée (catégories, tags, métadonnées, desc, marques, labels, classements, …), générer des TITLE est limité…

  4. Même problème que Lionel, ayant du bosser sur un site de montre de luxes avec des centaines de références, j'ai tenté de varier en fonction de la composition ou des mécanismes. Mais sachant que certaines montres sont identiques à l'exception qu'elles sont en 3 tailles différentes, dur de ne pas dupliquer.

  5. Merci pour cet article, et surtout merci pour le lien du plugin SEO de WordPress que je ne connaissait pas, cela va m'être très utile.encore merci.
    My recent post Comparebio

  6. tout ce que tu dis est vrai et pendant que j’y pense pourquoi ne pas crée une charte ou une sorte de bible enfin bref un tuto pour les futurs référenceurs? Juste une idée comme ça

    • Hello Gautier. Je ne prétends pas avoir la science exacte sur la balise TITLE pour en faire la bible. Il existe de nombreux articles dont le mien et l'idéal est de se faire sa propre guideline. SEOMoz a fait en 2011 un récap des points les plus importants en se basant sur une enquêtes auprès de référenceurs. Très très intéressant et toujours d'actualité Facteurs SEO importants

Leave a Reply