• aside

Eyetracking réseaux sociaux : Etude de cas Facebook, MySpace, Twitter

La publication de rapports type heatmaps ou eyetracking est toujours un signe d’un secteur qui est arrivé à maturité marketing ! Après celui très populaire sur la page de recherche Google, voici le temps du tracking comportemental des utilisateurs dans les réseaux sociaux : OneUpWeb vient de publier son étude sur les réseaux sociaux, avec comme cobayes Facebook, YouTube et Twitter – eyetracking, plot vizualisation et zones d’intérêts (AOIs) – qui souligne que les utilisateurs passent sur certaines recherches plus de temps sur les liens promotionnels que les résultats !

Point marquants:

65% of participants engaged with sponsored ads within the first 10
seconds of their search.
Scan paths do not follow the order of the search result ranks. Often,
sponsored ads were looked at before the third or fourth result.
There is not a significant difference in fixation duration across the first
four results and sponsored ads on both Facebook and YouTube.
50% of participants were satisfied with their brand search on Twitter.
Many liked that they could find the most current opinions about that
product.
  • 65% des participants ont survoles les publicité dans les 10 premières secondes
  • Le chemin de l’oeil ne suit pas forcément le classement linéaire, et c’est souvent les bannières publicitaires qui sont regardées avec le 3e ou 4e résultats
  • Le premier résultats ne “squatte” pas le regard
  • 50% des participants satisfaits de la recherche d’une marque sur Twitter

à télécharger : le Fichier PDF complet

One Comment

  1. Interessante comme étude , on ne retrouve plus le fameux F-shape que l'on était habitué à voir , comme quoi les habitudes évoluent et l'ergonomie d'un site ( ou plutot la non-ergonomie dans le cas de facebook) influe sur notre facon de surfer (enfin ça ca semble logique)

    ps: quel dommage que les commentaires ne soient pas en do-follow , vos articles sont pertinents et le trafic affluerait

Leave a Reply