• aside

Contenus chaud et outils des recherches de tweets

Le contenu chaud type réseaux sociaux et twitter pose une grand problématique dans l’évolution des moteurs de recherche classique (Google, Yahoo, Bing). D’ailleurs il n’est toujours pas indexé dans les SERP des moteurs et demande souvent de passer sur le portail (ex: recherche sur Twitter), pour avoir accès à cette information. Les temps changent et ce qui était l’information avant, n’est plus forcément l’information aujourd’hui. Explication : La vitesse des autoroutes du web à l’ère du microblogging, avec des réseaux type Friendfeed et Twitter remet en cause les outils type Google News ou Yahoo Actualité pour aller à la source des scoop. Une panne chez Google, une attaque des compte Facebook, ou encore un tsunami à l’autre bout du monde, c’est maintenant sur Twitter que ce contenu chaud va ressortir seulement quelques secondes après l’incident. Des supports mobiles avec photo numérique et des application Twitter sur les iPhone ou web apps, l’information et les buzz se relayent encore plus facilement.

La recherche dans ces contenus chaud est donc le prochain grand sujet dans la recherche sur Internet et ce seront les pionniers comme d’habitude dans l’économie du web qui auront l’opportunité de marquer la norme ou simplement créer la brèche pour les suivants. TopSy est l’un des premiers moteurs de tweets (en dehors de l’outil de recherche interne à Twitter qui est limité mais en cours de mise à niveau : twittersearch.com, lancement prochainnement), et il permet de ressortir les informations très rapidement sur les sujets chauds. Exemple avec le rachat de FriendFeed par Facebook, n’attendez plus Google News ou les supports d’actualités type ZDNet, la recherche dans les tweet vous donne l’actualité temps-réel, la plus directe qu’elle n’a jamais été. Sur le marché recherches TopsyOneRiotTweetmeme et Scoopler deviennent incontournables. D’autres outils desktop comme Tweetdeck, Nambu ou Twitterific (mac OS) permettent aussi ce type de recherche grâce à l’API de Twitter.

Leave a Reply